Quel intérêt pour moi, photographe, d’être sur les réseaux sociaux ?

Photographes de métiers, vous êtes convaincus que vous apportez encore une valeur ajoutée, et vous avez bien raison ! La photographie mobile reste de la photographie mobile. Les photos de vacances restent des photos de vacances. Mais alors, parmi ces millions de nouvelles images partagées chaque jour sur les réseaux sociaux, comment trouver sa place et se faire repérer ? Et bien, en choisissant les réseaux sociaux les plus adaptés à votre communication. En réfléchissant en amont à votre ligne éditoriale, votre stratégie de contenus, en pensant à votre cible, à l’image que vous souhaitez donner. Bref. En faisant tout l’inverse de tous ces « photographes en herbe ». En réfléchissant avant de poster une photo, une série, ou une image de vous sur un shooting photo.

La clé du succès ?

Une stratégie de communication construite et réfléchie ! pour ma par mon compte instagram est : https://www.instagram.com/gandimage_toulouse/





Dans les réseaux sociaux, la photographie ne cesse de prendre de l'importance, Chaque jour 300 millions d’images sont téléchargées sur Facebook, 3500 par secondes. Ces photographies ne sont valables que si elles sont partagées, elles ne servent qu’à échanger, à discuter. Le plus important n'est pas la qualité de l'image mais son usage. Cette visibilité de l'image privée influe t-elle sur nos goûts et notre imaginaire ?

Quel est son impact sur le monde professionnel de la photographie ? A vous de juger voici mon facebook : https://www.facebook.com/Gandimage/


L’avènement des réseaux sociaux et des smartphones est en effet à l’origine d’une nouvelle sorte de photographie. Quand les photographes prônent (aient) la qualité de l’image et de la composition, les nouveaux photographes mobiles recherchent la quantité de followers, le nombre de likes et de commentaires vantant les mérites du sujet photographié. Sur les réseaux sociaux, ce n’est donc plus la qualité de l’image qui prime, mais ce que l’on va lui faire dire. Alors, finalement, serions-nous tous des photojournalistes en herbe ?

Copyright.:Julien ganderatz / Societé : Gandimage 2020 Toulouse Occitanie France Site en conformité avec le RGPD